Le prêt à taux zéro 2018

Le fonctionnement du prêt à taux zéro à jour de 2018

Le prêt à taux zéro (généralement nommé PTZ) est un prêt aidé par l’Etat qui permet à de futurs acquéreurs de financer leur projet d’achat immobilier grâce à un prêt qui, comme son nom l’indique, n’est soumis à aucun frais. La possibilité d’obtenir un tel prêt est bien sûr soumis à certaines conditions.

Qui peut bénéficier d’un prêt à taux zéro ?

Il existe certaines conditions assez strictes pour pouvoir bénéficier d’un prêt à taux zéro. La première est de ne pas avoir été propriétaire au cours des deux années précédentes. De manière générale, le bien acheté à l’aide du prêt doit devenir la résidence principale du ou des acheteurs dans l’année qui suit et il est impossible pour ce dernier, sauf cas spéciaux, de mettre le bien en location pendant six ans suite à l’obtention du prêt. Le montant du prêt est plafonné en fonction de zones géographiques et son obtention est soumise à des conditions de revenus.

Qu’en est-il de la fiscalité en ce qui concerne le prêt à taux zéro ?

Ce sont les revenus fiscaux de référence qui détermineront dans un premier temps si la personne est éligible à l’obtention d’un prêt à taux zéro octroyé par l’Etat et dans un second temps quel en sera le montant, celui-ci étant plafonné et strictement encadré par la loi. En effet, dans tous les cas, le prêt à taux zéro devra être complété par un autre prêt.